ciCREA

Galerie ciCREA : Khalid Assallami et Loubna Bichoualne

Total
0
Shares

Inspirée du mythe d’Anzar, Khalid Assalami a réalisé une collection de sculptures sous le même thème.

Anzar et sa fiancée

C’était au temps où les dieux avaient des visages humains. Anzar était le dieu de la pluie.

Un jour, Anzar aperçut au bord d’une rivière, une jeune fille qui se baignait comme elle vint au monde. Anzar fut ébloui par tant de beauté, une fois que la belle l’a aperçu, elle fuyait.

Alors un jour, Anzar lui ferma le passage et dit :

« Belle, viens avec moi, je te comblerai. »

La jeune fille confuse :

« Seigneur, mais que diront les hommes ? Le ciel n’est pas ma demeure. »

Cœur brisé, Anzar disparut.

Le lendemain, toutes les sources et les rivières se desséchèrent.

De tous les pays arrivèrent hommes et femmes pour prier la belle d’accéder à la demande du dieu de l’eau :

« Anzar maitre des eaux, donnez-nous de l’eau pour que les plantes et les bourgeons nous rendent des fruits, aussi beaux, aussi fermes. »

Alors la jeune fille cria vers le ciel :

« Ô Anzar, ô Anzar ! Ô toi, floraison des prairies ! Viens me prendre entre tes bras ! »

A l’instant même elle vit le maitre de l’eau sous l’aspect d’un éclair immense.

Il serre contre lui la jeune fille en remontent au ciel.

Les rivières se remirent à couler, toute la terre se couvrit de verdure et l’arc-en- ciel apparait dans le ciel.

Retrouvez toutes les actualités de Connect Institute

Recevez notre news lettre chaque mardi !

RECOMMANDÉS POUR VOUS

GROW

Apprendre, partager, s’élever… GROW est un programme destiné aux lycéens et étudiants, des organismes publics et privés d’Agadir, qui ont entre 17 et 23 ans. Ce ne sont pas des…
Lire cet article