EDUCATION – Nouveau constat de défaillance

Total
0
Shares

L’Observatoire National du Développement Humain (ONDH) en partenariat avec la Banque Mondiale a présenté à Rabat le 25 octobre les résultats d’une étude sur la prestation de services rendus par les établissements scolaires au Maroc.

Les principaux résultats de cette étude montrent que :
Au niveau des intrants
– Dans plus de 50% des écoles publiques primaires, les élèves ne disposent pas d’infrastructures minimales notamment les sanitaires et la luminosité.
– Dans les écoles satellites, 1 élève sur 5 n’a pas accès au manuel de cours.
– Une classe sur 3 ne dispose pas de matériel didactique minimal pour les élèves.
Au niveau des efforts fournis par les enseignants 
– Les élèves des écoles communautaires ont un temps d’enseignement quotidien de 1h08 minutes de moins que ce qui est prévu en moyenne dans les écoles publiques (4h26)
– Par rapport aux écoles privées, les écoles publiques dispensent 27% moins de temps d’enseignement quotidien aux élèves de 4e année.
Au niveau des compétences des enseignants
– Les enseignants ont eu une note inférieure à la moyenne en langue française (41/100) et en pédagogie (34/100). Une note légèrement au-dessus de la moyenne en arabe (55/100) et une bonne note en mathématiques (84/100).

 

Retrouvez toutes les actualités de Connect Institute

Recevez notre news lettre chaque mardi !

RECOMMANDÉS POUR VOUS

ILLETTRISME

L’ANLCI définit l’illettrisme comme “la situation de personnes de plus de 16 ans qui, bien qu’ayant été scolarisées, ne parviennent pas à lire et comprendre un texte portant sur des situations…
Lire cet article