ROOTS #2 : Découverte du site archéologique d’Igiliz (Texte de Ayoub)

Total
0
Shares

Les jeunes de la Coupole ont participé à un voyage culturel dans le cadre de ROOTS #2, qui a marqué la dernière étape de sélection de la promotion 2021/2022 de MAHIR Center. 

La destination choisie était Igiliz. Fascinés par l’histoire qu’abrite ce site, Ayoub Boussem, 28 ans, a rédigé un texte sur cette expérience exceptionnelle :

A sept heures du matin, les bus ont pris le départ de la ville d’Agadir vers le site historique d’Igiliz. Les participants étaient très motivés pour ce voyage qui promettait de nous apprendre beaucoup sur une partie importante de l’histoire de notre pays. Nous étions accompagnés par Mohammad Amine, jeune chercheur en archéologie originaire du même village. Il a partagé avec nous plein d’informations sur la géographie de la région, et encore plus sur son histoire, précisément à l’époque d’Ibn Toumert, ainsi que la façon dont il a profité du terrain pour construire sa forteresse imprenable.

Le village d’Igiliz “Hargha” se situe dans la région de Souss, entre l’anti-Atlas et le grand Atlas, considérés comme deux murs défensifs contre le climat sec et le vent froid, ainsi que les attaques des tribus ennemies. La région se distingue par le manque de terrains agricoles, cela a poussé les habitants à penser à construire des stands agricoles.

Depuis son plus jeune âge, Ibn Toumert a décidé de partir en voyage pour accumuler un savoir sur la religion dans différents coins de la méditerranée : l’Andalousie, Carthage, l’Egypte, ou même Baghdad. Après son retour, il était connu par l’infaillible, ou le Mehdi attendu puisque il faisait appel à l’Islam depuis son village natal en s’inspirant du même module du prophète Mohamed, le conseil des dix et des cinquante. Cela a constitué une menace pour l’état central à Marrakech, les Sanhadja.

Le site d’Igiliz se trouve au sommet de la montagne, ce qui donne au visiteur un sentiment d’isolement. L’objectif est de se concentrer sur l’enseignement offert par Ibn Toumert. Il se compose d’une mosquée, des habitats et du palais d’Ibn Toumert qui se trouve en hauteur pour montrer sa supériorité. Ainsi qu’une grotte de culte et des réserves d’eau. Tout cela était construit par la matière locale.

L’écriture a joué un rôle important pour que le message d’Ibn Toumert puisse rester le même pendant des siècles. Ses dires étaient documentés par son ami l’historien Al-Baydaq ainsi que dans le livre écrit par Ibn Toumert “أعز ما يطلب”.

ROOTS est le nom de ce voyage que Connect Institute organise pour la deuxième fois. C’était une occasion de découvrir une partie importante de notre histoire que nous ignorions jusque-là. Nous avons également eu la chance d’apprendre des leçons de notre héritage historique. Malgré les difficultés géographiques et climatiques que les gens d’Igiliz ont vécu, ils ont pu transformer ces challenges en opportunités, pour construire un vaste empire qui s’est étalé sur le territoire nord africain et sud européen.

Je trouve que Ibn Toumert et Connect Institute partagent la même stratégie pour construire des locaux dédiés à l’apprentissage.

Retrouvez toutes les actualités de Connect Institute

Recevez notre news lettre chaque mardi !

RECOMMANDÉS POUR VOUS
FEED 41

FEED 41 : Driss El Maloumi

Un des meilleurs joueurs de luth du monde, gadiri d’origine, attaché à sa ville, son terroir, source d’inspiration et de recherche du meilleur. Oui, Driss El Maloumi a été notre invité pour ce FEED 41, pour raconter son parcours fait de rencontres, de travail inlassable et de confiance en son talent.
Lire cet article