Visite du Wali de l’INDH, du gouverneur de Youssoufia et du directeur OCP Gantour à ACT School

Total
0
Shares

Ce jeudi 06 mai 2021, nous avons eu l’honneur d’accueillir à ACT School Youssoufia Messieurs le Wali Coordonnateur National de l’INDH, le gouverneur de la province de Youssoufia et le directeur du site OCP Gantour.

Ils ont commencé leur visite par l’église où ils ont assisté à la présentation d’ACT School, de quelques réalisations des jeunes (photo-roman, podcast, vidéo, série de photos) et de quelques projets portés par les lauréats.

 

Après les présentations, nos invités ont pu faire la visite de l’exposition où ils ont admiré les œuvres réalisées par les participants. Ensuite, ils ont visité la villa où se trouvaient les participants en pleine séance d’arts manuels et de lecture. Ils ont aussi assisté à un instant de musique en visitant la salle d’enregistrement où quelques participants répétaient l’une de leurs compositions.

Voici ce qu’en a pensé Khaoula Naghrachi, 24 ans :

La visite était très intéressante car elle a été l’occasion pour présenter et expliquer aux visiteurs ce que font et créent les jeunes de Act school de Youssoufia.

Il est vraiment important de rencontrer ces personnalités importantes, et leur montrer comment les jeunes luttent chaque jour pour obtenir ce qu’ils veulent, et à quel point ils sont créatifs et talentueux. Nos visiteurs ont été surpris par la qualité de nos réalisations. Ils n’ont pas arrêté de demander si vraiment les jeunes de Youssoufia ont fait ça. Oui, nous l’avons fait et nous sommes capables de faire plus que vous ne le pensez.
C’est pourquoi les responsables ont besoin de voir cela et changer leurs idées sur la jeunesse marocaine. Nous avons besoin qu’ils sachent comment les jeunes pensent, ce qu’ils veulent et comment ils souhaitent l’atteindre.

Ma partie a porté sur le podcast que nous avons réalisé sur le sujet de l’accès des femmes aux métiers vus comme réservés uniquement aux hommes. J’ai essayé de leur expliquer comment nous réalisons nos podcasts et qu’il ne s’agit pas seulement d’enregistrer, nous faisons des recherches approfondies et recueillons les témoignages des participants.

Je leur ai parlé des différentes séances auxquelles nous assistons à ACT School et exactement des débats où nous discutons de sujets importants, nous apprenons à respecter l’opinion de chacun et à nous écouter, cela nous aide bien sûr à avoir une indépendance intellectuelle et à savoir comment parler correctement de nous-même.

Je leur ai expliqué aussi que la méthode avec laquelle nous travaillons à ACT School repose sur trois principes : l’apprentissage, la création et le partage.

J’étais fière de mon travail et du travail de tous les participants d’ACT School. Et à ce moment-là, j’ai oublié toutes les nuits blanches, tout le travail acharné et tout le stress.

Retrouvez toutes les actualités de Connect Institute

Recevez notre news lettre chaque mardi !

RECOMMANDÉS POUR VOUS
EMY

EMY : Un premier bilan

En six semaines, nous avons organisé 6 FEED, TARAB 3, ciLAB Pitch, HIKAYAT 2, en plus des 12 séances NET et TALK programmées. Le taux de présence est de 85% avec une présence quotidienne des participants à l’écosystème.
Lire cet article