RÉDACTION – Extrait du livre Enlightenment Now de Steven Pinker (Texte de Kaltoum)

Total
0
Shares

Cette semaine, les participants MAHIR ont été invités à travailler sur un exercice de rédaction propos d’un extrait du livre Enlightenment Now de Steven Pinker.

Voici le texte de Kaltoum Naim, 25 ans :

Cette semaine nous avons étudié un extrait du livre Le Triomphe des Lumières de Steven Pinker. L’ouvrage, publié en 2018, propose un plaidoyer pour la raison, la science, l’humanisme et le progrès ; dans le but de relever les défis d’aujourd’hui et avancer sur la voie du progrès. Cet extrait nous décrit ce que devrait être « une civilisation optimiste » ainsi que les 13 qualités qu’une personne instruite devrait avoir.

Auteur d’ouvrages de vulgarisation à succès, Steven Pinker est un linguiste et psychologue cognitiviste canado-américain. Après des études au Canada, il a effectué un doctorat en psychologie expérimentale à Harvard. Il fut professeur au département de sciences cognitives au Massachusetts Institute of Technology pendant vingt-et-un ans avant son retour à Harvard en 2003. Il est connu pour être un ardent défenseur de la psychologie évolutionniste et de la théorie computationnelle de l’esprit.

Dans cet extrait, Pinker évoque la conclusion du philosophe allemand Emmanuel Kant dans son essai Qu’est-ce que les lumières ?, datant de 1784 et dont la devise est, « Dare to understand ». La traduction littérale de ce slogan est « Ose Savoir » mais sa signification dépasse de loin ces deux mots. Cet essai est apparu lors d’un mouvement philosophique, littéraire et culturel, qu’on qualifiera plus tard de siècle des Lumières, qu’a connu l’Europe du XVIIème siècle et qui se propose de dépasser l’obscurantisme et de promouvoir les connaissances.

Partant de ces faits, je pense que Kant nous invite à nous débarrasser de tous les obstacles qui nous empêchent d’aller vers le savoir et l’apprentissage. Ce fut ainsi la démarche adoptée par Pinker qui, lui aussi, nous encourage à remplacer les sources traditionnelles de croyances (tradition, mysticisme, exégèse des textes sacrés…), par la science qui nous permettra de mieux comprendre le monde et l’être humain. Cette transition demande beaucoup de courage et de persévérance afin d’intégrer la voie du progrès. D’où j’adhère à une autre traduction de ce slogan, Aie le courage de Savoir !

Par ailleurs, Pinker nous décrit ce que devrait être une « Civilisation optimiste », une civilisation ouverte et qui n’a pas peur d’innover, et est basée sur la critique.

D’après cette description, je peux dire que le Maroc est loin d’être une civilisation optimiste. Certes, le pays a fait plusieurs pas vers le développement et le progrès. Mais, ce développement n’est pas accompagné de mécanismes de critique et d’innovations suffisantes.

En effet, selon l’indice mondial de l’innovation 2020, le Maroc fut classé le 75eme parmi 131 pays[1], un classement très moyen malgré les efforts déployés dans ce sens. En revanche, le développement social au Maroc réalisé en vingt ans est immense, selon un article de Driss Guerraoui, président du Conseil de la Concurrence, publié le 29 Juillet 2019 dans Le Matin[2]. Or, le moral des ménages marocains est en dégradation en 2019 par rapport à l’année d’avant, vis-à-vis de leur niveau de vie et leur perception de la situation des droits humains, selon un autre article dans Le Monde[3].

Enfin, Pinker partage avec nous 13 points indispensables chez un instruit du 21eme siècle. Ces points, que je me permets de qualifier de qualités, sont le fruit d’une éducation saine et équilibrée. En fait, avoir des connaissances sur la préhistoire et l’histoire en général, être doté d’une ouverture d’esprit et un sens critique, pouvoir s’exprimer aisément et librement…etc, sont les qualités qu’il nous faut pour assurer la chaîne du développement et l’épanouissement de l’espèce humaine.

Par conséquent, le Maroc a besoin, en urgence, de mettre en place un système éducatif assurant l’acquisition de ces connaissances, valeurs et qualités, par le biais de la lecture, de l’écriture et de l’éveil du sens critique chez les apprenants.

Source :

[1] https://lematin.ma/journal/2020/indice-mondial-linnovation-ou-maroc/348641.html

[2] https://lematin.ma/journal/2019/developpement-social-maroc-progres-indeniables-defis-relever/320258.html

[3] https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/01/22/le-moral-des-marocains-a-la-baisse-pour-l-economie-et-les-droits-humains_6026807_3212.html

Retrouvez toutes les actualités de Connect Institute

Recevez notre news lettre chaque mardi !

RECOMMANDÉS POUR VOUS

NAJTAZ – Contenu

Différents sujets ont été traités par nos jeunes, de littérature, de société, de culture générale, d’histoire,… Héritages : Dans une série qui en est maintenant à son 9ème épisode, consultable…
Lire cet article