Le programme Agadir Cultures continue !

Total
0
Shares

Les événements s’enchaînent dans le cadre d’Agadir Cultures depuis mardi dernier. Sept manifestations culturelles de haut niveau ont eu lieu, englobant musique, théâtre, cinéma, littérature et histoire.

Mardi 21 juin, à l’occasion de la fête internationale de la musique, le virtuose du Oud, le gadiri Driss El Maloumi s’est produit au cinéma Sahara dans le cadre d’Agadir Cultures devant un public nombreux, majoritairement jeune.

Accompagné de son frère percussionniste et de sa sœur vocaliste, pendant une heure et demie, le grand artiste nous a enchantés avec sa musique douce et entraînante. Les paroles de ses chansons avaient une résonance particulière pour l’audience. Le concert était un moment d’euphorie partagée.

Mercredi 22 juin 2022, nous avons accueilli au cinéma Sahara la grande amie de Connect Farida Benlyazid, réalisatrice, scénariste, productrice et critique de cinéma marocaine.

Farida a projeté le film avec lequel elle a entamé sa carrière “Une porte sur le ciel”, un long métrage sorti en 1889. Le film raconte l’histoire du personnage de Nadia, qui rentre au Maroc après de longues années à l’étranger, et qui se lance dans un voyage spirituel et de recherche de sens après la mort de son père.

Après le cinéma, place à la musique classique. Après une période de restrictions imposées par la situation sanitaire, l’Orchestre Philharmonique du Maroc a retrouvé son public à Agadir le jeudi 23 juin dans le cadre de la programmation Agadir Cultures.

Revenons aux projections, le réalisateur marocain Kamal Hachkar était notre invité du vendredi 24 juin avec son film “Dans tes yeux, je vois mon pays”. Un documentaire qui suit Neta ElKayam, artiste, compositrice, musicienne et chanteuse israélo-marocaine, durant un voyage au Maroc, où elle part à la recherche de ses origines.

Samedi 25 juin, nous avions rendez-vous avec le film “Fatema, la sultane inoubliable” réalisé par Mohammed Abderrahman Tazi. Le film a été projeté dans le cadre d’Agadir Culture pour la première fois à Agadir, et pour la deuxième fois au Maroc. Un long métrage qui rend hommage à la grande sociologue, écrivaine et militante pour les droits de la femme au Maroc, Fatema Mernissi.

Dimanche 26 juin, place à l’histoire avec Louis Blin, Consul Général de France à Agadir. Sa conférence avait pour titre : “De Napoléon à Victor Hugo : La France et l’islam au XIXe siècle”. M. Blin s’est employé durant 40 minutes à montrer et à démontrer que de grands auteurs et intellectuels français avaient une grande sympathie et de l’estime pour l’islam et pour le prophète Mohammed.

Hier, lundi 28 juin, le théâtre a fait enfin sa grande entrée dans la programmation d’Agadir Cultures à travers une pièce originale, poétique, et dont la thématique est entièrement inscrite dans l’air du temps.

En première représentation à Agadir, « EZ’MAN » est une pièce sans parole qui s’appuie exclusivement sur l’expressivité du corps et ses interactions, et sur la poésie du mouvement, pour raconter le vécu agité et fragile d’un couple, prisonnier d’un quotidien empreint de monotonie, de violence, de voyeurisme, mais aussi d’amour et d’intimité.

Durant les dix derniers jours, Connect Institute a tenu, à travers Agadir Cultures, sa promesse de faire la jonction entre des programmes de qualité et un public en demande d’activités culturelles, qui a massivement répondu présent aux différents rendez-vous.

Le public a encore soif de découvrir, d’apprendre, de s’amuser et de savourer le vrai goût de la culture. Agadir Cultures continue !

Retrouvez toutes les actualités de Connect Institute

Recevez notre news lettre chaque mardi !

RECOMMANDÉS POUR VOUS

Merci !

La première édition d’Agadir Cultures a été une aventure collective qui n’aurait pas été possible sans les soutiens que nous avons reçus et l’énergie investie dans ce beau projet. Nos…
Lire cet article