RÉDACTION – Extrait du livre “21 Lessons for the 21st Century” de Yuval Noah Harari (Hiba Bennis)

Total
0
Shares

Certains contenus partagés avec les jeunes dans le cadre de nos programmes, ainsi que nos participants fait objet d’exercices de rédaction.

L’un des contenus choisis pour cette semaine est un extrait d’un livre de Yuval Noah Harari.

Extrait du livre “21 Lessons for the 21st Century” de Yuval Noah Harari, publié en hébreu et en anglais en 2018 (éditions Harvill Secker, Random House, Londres).

Texte de Hind Bennis, 22 ans – Participant à MAHIR Center :

La carrière de Yuval Noah Harari est un conte de fées d’édition. Un universitaire israélien presque inconnu écrit une histoire de l’humanité en hébreu. Traduit en anglais en 2014, le livre se vend à plus d’un million d’exemplaires. Ce livre intitulé “Sapiens”, qui est audacieux, aéré et engageant, se fraye un chemin de la découverte du feu à la création de cyborgs en moins de 500 pages. Le suivant, tourné vers l’avenir, “Homo Deus”, était également un best-seller mondial, et maintenant Harari a tourné son attention vers le présent avec “21 leçons pour le 21e siècle”.

Il couvre tout, de la guerre – la spécialisation académique de Harari – à la méditation, son activité de loisir préférée. Tous les thèmes classiques de Harari sont ici. La religion, l’éducation, le nationalisme, le libéralisme, l’agriculture industrielle… Et, bien sûr, il y a la question principale de Harari, qui est ici énoncée dans un en-tête de chapitre. « Comment vivez-vous à une époque de perplexité, lorsque les vieilles histoires se sont effondrées et qu’aucune nouvelle histoire n’est encore apparue pour les remplacer ? »

(…)

Nous vivons dans une époque où si une seule chose à été prouvée, c’est que les compétences techniques qu’on nous apprend si rigoureusement à l’école, ne valent rien comparées aux compétences de vie. Ces dernières sont des compétences plutôt abstraites et théoriques certes mais qui, lorsqu’elles sont bien apprises, peuvent changer des vies. Je parle bien des 4C’s : l’esprit critique, la communication, la collaboration et la créativité. Surtout en survivant à une pandémie mondiale, on se rend de plus en plus compte de l’importance de l’agilité, la flexibilité et la capacité d’adaptation au changement.

Harari parle d’un concept qui pour moi est très crucial : le fait qu’en un seul siècle, le monde a évolué plus qu’il ne l’a fait en 20 siècles. Nous sommes constamment mis devant la possibilité que ce qu’on connait aujourd’hui et qui nous parait essentiel et vital, risque de changer demain et devenir complétement obsolète. Il parle aussi dans un de ses chapitres de l’importance de la méditation, du fait qu’il est essentiel pour nous de faire face à ce changement en gardant un esprit sain et équilibré, un esprit fort et capable de désapprendre et apprendre de nouvelles choses. Et surtout un esprit capable de survivre au jour où la notion « être humain » pourrait changer.

Ce livre est certes plein de description superficielle de problèmes, vague et sans apports concret, mais il met le doigt sur une réalité palpable qui est que les milléniaux sont bien conscients de plusieurs de ces erreurs, mais choisissent de les ignorer, ou de rester dans le déni. Harari a donc dû juger bon d’en parler une fois encore, et d’aborder des sujets qui ont longtemps été considérés non abordables.

Retrouvez toutes les actualités de Connect Institute

Recevez notre news lettre chaque mardi !

RECOMMANDÉS POUR VOUS