LECTURE – Redécouvrir Candide de Voltaire

Total
0
Shares

 

Le mercredi 13 juin, Youba, Oumaima et Mariyem ont fait un exposé sur l’article intitulé Lessons from Voltaire on Finding Purpose in Life. Publié sur le site Medium, l’article traite les leçons tirées du conte philosophique “Candide”, écrit par Voltaire en 1759. Une oeuvre que tous les participants ont eu l’occasion d’étudier au bac, mais sans vraiment comprendre les idées qu’elle véhiculent.

Voici ce qu’a écrit Samira sur le sujet :

Pour la séance de DARDACHA du 13 juin, nous avons discuté « Candide » de Voltaire et l’article “Lessons from Voltaire on Finding Purpose in Life”, dans lequel l’écrivaine a résumé l’ouvrage en trois idées principales :

Premièrement, le danger de l’optimisme qui peut conduire à l’inaction. Il nous rend paresseux et fainéants. À force de ne voir que le bon côté des choses, nous pensons que tout va pour le mieux. Nous en arrivions à ignorer notre devoir en tant qu’être humain sensé à se développer et améliorer notre situation.

Deuxièmement, le danger du succès qui ne mène pas toujours à la satisfaction. De plus, la richesse matérielle ne peut pas être une mesure de succès.

Troisièmement, l’importance de “cultiver son jardin” pour entretenir son bonheur. Cela signifie, qu’il faut essayer de faire évoluer soi et la société en général, de la rendre meilleure pour accéder à un bonheur matériel.

Voltaire préfère l’idée selon laquelle le monde est bien horrible, et que les êtres humains sont capables de surmonter l’adversité. Chacun est capable d’améliorer sa condition, ce qui conduit à la satisfaction. De cette sorte, Candide a adopté l’un des principes des Lumières, qui veut qu’un individu soit capable de penser et décider son propre sort, sans avoir recours au système politique ou religieux.

Après six ans d’avoir lu ce roman, j’ai enfin compris sa morale. Quoique je l’aie lu et analysé dans le cadre du programme pédagogique de la deuxième année du baccalauréat, c’est aujourd’hui que j’ai saisi son noyau. Je me rappelle que notre professeur nous a donné l’idée de chaque chapitre sans l’interpréter et le comparer à notre vie quotidienne. Nous sommes restés au niveau de l’analyse superficielle.

Si à cette époque nous avons suivi le processus de lecture correcte, j’aurai dû comprendre que mon bonheur ce n’est pas d’intégrer une école nationale, d’obtenir mon diplôme ni de faire ce qui satisfera mon entourage. Ma pleine satisfaction est de trouver ma propre voie, peu importe à quel point se serai difficile, tant que j’ai choisi la vie qui me plaît. Pourquoi attendre cinq ans, pour avoir enfin la chance de découvrir une alternative me permettant de trouver mon propre chemin ?

Par Samira Azouakan

 

Retrouvez toutes les actualités de Connect Institute

Recevez notre news lettre chaque mardi !

RECOMMANDÉS POUR VOUS
ACT_Scool_Lec-samarcande-

LECTURE – Samarcande

  Cette semaine, nos participants ont achevé la lecture de “La civilisation, ma Mère!…” de  Driss Chraibi et ont commencé le roman “Samarcande” de Amin Maalouf. Les séances de lecture…
Lire cet article