Projet de création de documentaires portant sur la culture judéo-marocaine

Total
0
Shares

En mars dernier, nous avions reçu à MAHIR Center, à l’UM6P, un groupe d’une dizaine d’étudiants du SAPIR College qui avaient travaillé avec nos jeunes participants pour effectuer le tournage de 6 films documentaires portant sur le patrimoine et la culture judéo-marocaine dans le mellah de Marrakech.
Le jeudi 30 juin, un groupe de nos participants s’est rendu en voyage à l’école d’arts audio-visuels du SAPIR College, à Sderot en Israël, pour continuer leurs projets de films documentaires. Pendant une semaine, nos participants et leurs collègues ont affiné leurs scripts et ont bien avancé sur le montage de leurs films.
En plus de travailler sur leurs créations, ce voyage à été l’occasion d’un échange culturel enrichissant entre les jeunes et l’occasion de découvrir un nouveau pays. La ville se Sdérot où nous nous sommes rendus a aussi la particularité de compter parmi ses habitants plus de 35% originaires du Maroc, ce qui a été pour nous l’occasion de rencontrer plusieurs Marocains vivant là-bas.
Découvrez ici les témoignages de certains de nos participants au sujet de leur voyage.

Mohamed Boublouh, 21 ans, participant La Coupole :

Dans le cadre du projet FAST, nous avons passé la semaine dernière en Israël à faire avancer nos documentaires. Ma partenaire Zohar et moi avons fait des progrès importants dans notre travail, et nous sommes enthousiastes pour la suite et le résultat final. Ce séjour a été une période de travail, de découverte, de plaisir et de réflexion. Je remercie l’organisation pour l’excellent programme et la planification. Entouré d’étudiants en cinéma et de professionnels, j’ai appris de nouvelles techniques et approches sur le cinéma documentaire.

Notre séjour s’est terminé par un événement dans la cinémathèque de Sderot. Chaque équipe a été chargée de créer un extrait de 3 minutes à partager. J’ai rencontré des marocains israéliens de Sderot et ils étaient heureux de regarder notre documentation et d’écouter nos histoires.

Youssef Atir, 23 ans, participant MAHIR Center :

Les documentaires autour du patrimoine judéo-marocain que nous avons initiés il y a plus de 7 mois à MAHIR Center Benguerir ont commencé à prendre forme au Sapir College, à Sderot, à 4000 km du Mellah de Marrakech où les premières scènes ont été filmées.

Avec un groupe d’étudiants en cinéma, créatifs et engagés, nous nous sommes investis pour avancer sur le montage des 6 films documentaires qui explorent l’héritage culturel des communautés juives peuplant le Maroc depuis plus de 2000 ans.

En addition des journées de travail acharné sur le storytelling et le montage de notre documentaire, je me suis immergé durant ce séjour dans une nouvelle culture qui elle-même est un melting pot de cultures du monde entier. Marocains, Russes, Iraniens, Polonais, Portugais, Américains ou encore Français ne sont que quelques nationalités parmi plein d’autres que j’ai rencontrées dans ce pays. A travers les plats que j’ai dégustés, la musique que j’ai écoutée, les endroits que j’ai visités, les personnes que j’ai rencontrées et les discussions que j’ai eues, je suis allé vers la culture d’un pays que je ne connaissais pas.

C’est vrai que cette expérience constitue principalement un échange culturel et humain inédit, mais je voudrais aussi mettre en avant le savoir technique que j’ai acquis en prenant part au processus de la réalisation d’un documentaire de bout en bout.

Durant ces 10 jours en Israël, des jeunes marocains et israéliens se sont réunis pour concrétiser des documentaires qui s’intéressent à l’histoire du Maroc. Et chemin faisant, l’échange culturel et le partage d’expériences qui ont pris place démontrent au monde la force de la jeunesse, de l’art et de la culture.

Zakaria Habbad, 26 ans, participant MAHIR Center :

Ce voyage en Israël a été une expérience unique en son genre pour moi. J’avais hâte de voir et parler avec des gens d’une culture différente, découvrir et comprendre quelque chose de nouveau. En fin de compte, j’ai trouvé que nous avions plus de similarités que de différences. J’ai aussi eu l’immense privilège de visiter différentes villes et lieux historiques durant ces quelques jours que j’ai passé dans ce pays. Ce voyage m’a donné envie de m’intéresser davantage à l’histoire de ce pays.

Retrouvez toutes les actualités de Connect Institute

Recevez notre news lettre chaque mardi !

RECOMMANDÉS POUR VOUS
Connect Institute

Nouveaux locaux

Connect Institute est désormais installé dans ses nouveaux locaux. Dans un quartier calme, sur les hauteurs d’Agadir, le bâtiment flambant neuf est composé de trois niveaux, dont deux en plateaux…
Lire cet article